Site de l'association Denentzat à Amendeuix-Oneix

Sortie à Pasaia et Donostia

img

Ce 3 septembre 2019, la sortie organisée par Denentzat à Pasaia et Donostia remporte un vif succès. La feuille d'inscription s'est rapidement remplie au point de devoir refuser des demandes. Le voyage se fait en autocar avec la société Hiruak bat.

Nathalie, la conductrice, peine à trouver son chemin pour atteindre les deux points de départ dans cet imbroglio de routes sur le relief escarpé de la baie et compte tenu des nombreuses interdictions d'accès aux autocars.

La sortie comprend un volet culturel et un volet sportif.

img Pour les sportifs — 16 personnes exactement —, il s'agit de rejoindre Donostia depuis Pasaia par un sentier côtier assez escarpé. Du point de départ — le port de Pasaia — au point d'arrivée — le funiculaire du Mont Igueldo — la marche approche les 12 km.

Le début du parcours se fait par un escalier de près de 300 marches. Ensuite, sans être des plus faciles, la suite du parcours ne présente pas de difficultés majeures; juste quelques creux et bosses caillouteux sur lesquels il faut avancer avec prudence. L'arrivée à Donostia se fait à l'extrémité nord de la plage dite la Zuriola. Il ne reste plus ensuite, pour arriver au funiculaire, que 4,5 km de plat le long du front de mer — plages de la Zuriola et de la Konxa. Dommage que nous n'ayons pas le temps de visiter la vieille ville à côté de laquelle nous passons.

Pendant tout ce temps, le deuxième groupe — 23 personnes —, découvre les trésors de Pasaia, à savoir :

img

À San Juan

  • Basilica Santo Cristo de Bonanza — Basilique du Saint Christ de Bonanza —1re église de Pasaia au XVIIe siècle.
  • La place de Siantago : une place typique avec ses maisons et ses balcons colorés les uns au-dessus des autres; c'est sur cette place que se trouve l'ancienne mairie datant de 1741.
  • La maison de Victor Hugo : l'Office du Tourisme y occupe le rez-de-chaussé. Victor Hugo y a résidé en 1843.
  • L'église de San Juan de Bautista — ou église de Saint Jean-Baptiste — édifiée au 16e siècle dan le style néoclassique baroque. On y admire un très joli retable — œuvre de Sébastian Lecuona — et les tailles de Felipe Arizmendi.
  • L'ermita de Santa Ana : érigé sur une colline, il domine la baie. Son origine pourrait être Romane.

À San Pedro

  • Albaola Itsas Kultur Faktoria : musée dédie à la construction de navires en bois historiques. Tous s'extasient devant la reconstruction entamée en 2014 de la réplique du baleinier San Juan et son histoire : construit en 1563 à Pasaia, il sombrera sur les côtes canadiennes, à Red Bay en 1565. Plus de 400 ans plus tard, en 1978, l'équipe d'archéologie canadienne de Parcs Canada, découvrira l'épave et l'étudiera lors d'une fouille sous-marine. En 2013, dans le cadre de San Sébastian Capitale culturelle Européenne 2016, et avec l'appui du gouvernement Canadien, une reconstruction à l'identique sera lancée à Pasaia.

img Après cette matinée fort intéressante, les deux groupes se rassemblent autour d'un repas au restaurant du Tennis près du funiculaire : repas apprécié dans un décor assez agréable.

Pour clore cette journée, les participants empruntent le funiculaire pour admirer Donostia et ses environs depuis Mont Igueldo. Comble de chance, le temps est magnifique pour ce panorama époustouflant.

img

img

Pour visualiser le diaporama, cliquez sur le lien ci-dessous, et laissez les images défiler toutes seules. Pensez également à laisser un commentaire sur cette journée au bas de cet article.

Commentaires des utilisateurs

Connectez vous pour poster un commentaire.