Site de l'association Denentzat à Amendeuix-Oneix

Ascencion du Baïgura - 9 juillet 2015

Nous sommes dix personnes au départ de cette ascension du Baïgura ce matin du 9 juillet 2015. À peine arrivés sur le parking face à la base de loisirs, le mont se présente à nous tout couvert de verdure. Seule n'émergent de la ligne de crête qu'une petite barre rocheuse et quelques antennes hertziennes. Du haut de ses 897 m, le Baïgura toise les plaines et les monts environnants. Il est le point culminant des bassins de la Nive et de la Bidouze.

Les marques kilométriques portées sur la carte, en bas de cet article, vous permettent de mieux suivre ce récit.

img

Après avoir étudié sa carte quelques instants, Jean-Pierre nous entraine à sa suite. Nous partons de l'altitude 297 m, et après quelques centaines de mètres de marche relativement douce, nous empruntons un escalier long et raide, avant de retrouver, à l'altitude 428 m, un terrain plus facile.

Jean-pierre a prévu de nous faire aborder le mont par son flanc ouest. Cela nous oblige à descendre pendant un bon kilomètre pour ensuite prendre la route goudronnée —celle du château d'eau. Son commencement marque la pointe extrême ouest du parcours et monte pendant 1,5 km à près de 23% de pente moyenne. S'ensuit une montée assez raide dans les fougères et la rocaille. De nombreux pottoks profitent de l'abondante végétation.

Nous finissons l'ascension de nouveau par la route — celle du petit train — en coupant parfois quelques lacets.

Du haut du mont, au pied des antennes, nous admirons le paysage alentour. C'est impressionnant de beauté et le regard se perd dans le lointain dans toutes les directions. C'est beau le Pays-Basque !

img

Nous devinons le bord de mer et ses villes un peu noyées dans la brume. Juste à coté, l'Halzamendi tente de rivaliser avec ses 818 m. Une légère brise nous oblige à remettre un vêtement car nous nous refroidissons vite.

Nous attaquons la descente; elle se fera vers l'est sur plus de cinq kilomètres.

Après un peu plus de quatre heures de marche, au parking, nous rejoignons Pierrette, André ainsi que Chantal et ses deux petites filles. Pour le pique-nique, Jean-Pierre nous a réservé une surprise : un peu de champagne pour fêter son anniversaire. Après un pique-nique dans la bonne humeur, certains entament une belote tandis que d'autres préfèrent rejoindre le bar de la base de loisir pour un café.

Une bien agréable journée une fois de plus.

Commentaires des adhérents

Connectez-vous pour laisser un commentaire